Panorama du marché des tablettes numériques

Publié le: 3 septembre 2012

Catégories: Mobile

Mots clés: , , , , , , , ,

google_nexus_7

Google lance son Google Nexus 7

Les annonces et rumeurs se succèdent depuis quelques jours témoignant du boom cette année des tablettes numériques. Boom qui n’est qu’une confirmation des prévisions de nombres de cabinet comme Forrester. Les prévisions alors tablaient sur le fait qu’il se vendrait en France en 2013 5 millions de tablettes. Nous pouvons constater que cette année, nous sommes en phase avec cet objectif car le marché français devrait être aux alentours des 3 millions de tablettes écoulées et représenter ainsi le 4ème marché mondial (derrière respectivement les États-Unis, le Canada et l’Espagne – en terme de taux d’équipement de la population -)

Si l’année dernière encore, les prix étaient jugées comme élevées, les nouveaux modèles proposés par certains constructeurs sont ou s’annoncent comme des modèles accessibles. Petit panorama des acteurs majeurs avec qui désormais Apple doit compter

  • Microsoft et sa Surface : Annoncée pour octobre prochain, Microsoft avait frappé fort en juin dernier en annonçant sa tablette. Selon Michael Dell, la Surface ne devrait pas prendre une part majeure du marché et estime que Microsoft devrait écouler 4 à 8 millions de tablettes en 2013 au niveau mondial, soit une part qu’il qualifie de « faible ». Au niveau du prix, les rumeurs font état que Microsoft ne voudrait pas reproduire les erreurs notamment du Zune en n’alignant pas le prix de son terminal sur celui d’Apple mais en se positionnant bien en dessous (199$ : le prix de la tablette Microsoft Surface Windows 8 révélé ?).

  • Amazon et son Kindle Fire : fort du succès du Kindle version e-reade, Amazon a compris l’intérêt de proposer une vraie tablette et a donc renforcé son offre de terminaux en octobre 2011 avec l’annonce de 4 produits dont une version tablette du Kindle, le Kindle Fire. Il est vrai que les tablettes commençaient depuis déjà quelques mois a largement grignoté des parts de marché sur le marché des e-readers (cf : Quand les tablettes grignotent les e-liseuses) et Amazon se devait d’être vigilant et agressif au niveau des prix. Comme pour Apple ou Google, Amazon voit dans l’écoulement de ses propres terminaux un moyen d’imposer sa boutique et moyen de paiement. Contrôler le support et en partie le contenant est dépuis déjà quelques années les stratégies de Google ou Apple (et dans laquelle Facebook est pressentie compte tenu des rumeurs d’un prochain Facebook Phone). Amazon a ainsi en un an pris 22% des parts de marché sur le marché US. Le succès est tel qu’Amazon a annoncé être en rupture de stock (Amazon stops selling the Kindle Fire for a week). Les rumeurs autour d’une nouvelle tablette encore moins chère ont été relayées il y a quelques jours par le très sérieux Wall Street Journal. En effet, le renforcement de la concurrence de HP, Dell, Sony ou bien encore Microsoft pousse Amazon à tirer les prix vers le bas et à se positionner sans nul doute à 149$ voire même moins. A suivre !

  • Google et sa Nexus : Google a revu il y a quelques mois sa stratégie de promotion de ses applications. En lançant Google Play, marketplace accessible depuis les différents terminaux équipées de Google Android, Google a désormais un vrai « produit » concurrent de l’iTunes. En imposant son OS Android à certains partenaires, Google suit sur les tablettes la même stratégie que sur le mobile. Des partenariats certes, mais Google commercialise également sa propre gamme de Nexus en partenariat avec Samsung. En annonçant en juin dernier un nouveau modèle, Nexus 7, Google renforce sa stratégie d’être présent partout et d’éviter que des concurrents comme Amazon soient trop puissants également sur ce marché.

  • HP et Dell peuvent-ils réussir sur ce marché ? HP et Dell sont depuis plusieurs années dans un certain atermoiement sur le marché global de l’informatique. Eux, qui étaient largement leaders depuis plusieurs années, n’ont pas la révolution qu’a subi le marché informatique qui est passé d’un marché drivé par les constructeurs à ceux proposant un écosystème technologique complet allant de la gestion de l’identité numérique, aux applications / marketplace, aux terminaux. Cette évolution est parfaitement représentée sur ce schéma découvert sur GigaOM (cf ci-dessous). HP semble néanmoins décidé à accélérer et a annoncé il y a quelques jours la création d’un département dédié aux tablettes (HP créé une division Mobilité pour se concentrer sur les tablettes) (pas trop tôt pourrait-on dire…). De son côté, Dell avait connu un échec cuisant avec sa Dell Streak mais préparerait un nouveau modèle pour la fin de l’année 2012. Si la Dell Streak était uniquement dédié à un usage professionnel, il fait peu de doutes que Dell devrait s’inscrire dans le développement du marché pour les particuliers avec son nouveau modèle. Cependant face à la concurrence et des prix déjà à 199$ voire même moins dans l’avenir, pas sur que la promesse tarifaire de Dell soit suffisante.

ere_post_pc

Des PCs aux tablettes : l’ère post-PC

  • Sony en embuscade. La marque japonaise nous prévoit pour la fin de l’année d’accélérer sur ce marché. En effet est annoncé depuis quelques temps maintenant, Sony devrait proposer plusieurs modèles : la nouvelle Sony XPERIA Tablet S qui viendrait remplacer le modèle actuel mais également un PC / tablette pliante avec clavier tournant sous Windows 8 (dans l’esprit de la tablette Microsoft Surface), la tablette VAIO DUO, ainsi qu’une tablette de 20 pouces pour salon, la SONY VAIO 20. Je devrai avoir l’occasion de tester ces futurs modèles dans quelques semaines et pourrait vous faire un retour plus détaillé.

  • Archos n’est pas en reste. Notre acteur français nous propose toute une gamme de tablettes. La nouveauté sera du côté des jeux vidéos car Archos devrait proposer une tablette console de jeux afin de satisfaire les gamers et venir grapiller sur les plates-bandes de Nintendo et surtout de Sony. La GamePad devrait débarquer en octobre prochain. Proposée à 149€, elle permettrait de profiter des jeux proposés sur Google Play.

Vous l’aurez compris, le marché se densifie ce qui est une bonne chose pour le consommateur… mais peut être moins pour le leader actuel Apple. Et si finalement la bonne surprise nous venait du côté russe qui nous préparerait une tablette pour combler les attentes futures de l’énorme marché intérieur (La Russie dévoile une tablette de son cru).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *