Que retenir des annonces de Facebook lors de la conférence Facebook F8 ?

Publié le: 26 mars 2015

Catégories: Médias sociaux

Mots clés: , , , , , ,

Hier soir,  j’ai eu l’occasion de vous présenter l’une des news les plus importantes partagées par Facebook, et Mark Zukerberg, lors de la conférence F8 : l’enrichissement fonctionnel de Facebook Messenger qui devient une vraie plateforme riche intégrant désormais paiement, mini-applications dont e-commerce et gaming, mais également outil de relation client pour les marques. Pour retrouver en détail, ce changement majeur pour Facebook Messenger : Facebook devient une plateforme riche (paiement, relation client…).

Il faut dire qu’il y encore quelques mois en arrière, je pouvais écrire que les applications mobiles comme Snapchat et WeChat pouvaient présenter un vrai risque pour Facebook (lire : Les applications mobiles de messagerie instantanée sont-elles une menance pour Facebook ?). Facebook, avec le rachat de WhatsApp, et désormais Facebook Messenger comme une vraie plateforme a su réagir, même si certains pourront regretter sa stratégie de suiveur (mais cela n’a-t-il pas toujours été le cas quand on regarde les inspirations que Facebook a su prendre de services comme Twitter ou Friendfeed en son temps ?)

Par contre, un ensemble d’autres annonces ont eu lieu notamment dans l’Internet des Objets (avec Parse) où Facebook est clairement très attendu, vu l’attente de l’explosion du marché dans les 3 / 5 ans à venir, et la position qu’est en train de prendre des acteurs comme Google mais aussi Sigfox en France (cocorico !). Retour en détail sur les principales annonces :

Facebook + sites médias = ??

Facebook semble essayer de trouver une nouvelle solution pour bénéficier du fort partage d’articles de sites médias sur sa plateforme. Or ces partages permettant aux sites médias de largement accroître leur audience (merci la viralité) mais pour Facebook il n’y a aucun gain à la clé puisqu’il ne fait alors que renvoyer du trafic vers des sites tiers. Cette question n’est pas nouvelle chez Facebook puisqu’il y près de 4 ans en arrière Facebook avait déjà essayé le système le plus intéressant pour lui pour profiter au mieux des contenus des sites médias. Peine perdue. Aujourd’hui, Facebook serait donc en discussion avancée avec des sites majeurs comme BuzzFeed ou bien encore le NY Times, The Times ou National Geographic pour ne citer qu’eux. Le principe est simple : diffuser l’intégralité des contenus publiés par ces sites directement dans Facebook.

Ce que j’en pense : Facebook de son côté avance l’argument de l’expérience utilisateur pour faciliter la consommation de contenus directement en son sein. Si cet argument est entendable, ce qui sera clé est le business model derrière ces partenariats. Tous les sites media ne luttent que pour une chose : l’audience. Si on s’arrête à un premier degré de lecture, il peut effectivement apparaître dur de comprendre que les sites médias renonceraient à leur audience. Nul doute que les discussions portent aujourd’hui sur le partage financier du business model derrière ce principe (native ads inclus dans les articles sur Facebook ? …). Si on fait un parallèle avec le gaming, et la société Zynga, cette dernière s’est pendant longtemps accolée exclusivement à Facebook pour développer ses jeux tout en bénéficiant des revenus publicitaires. Zynga a fait un choix quelques années après de voler de ses propres ailes pour un succès mitigé. Si les jeux ont été une manne tirant le trafic quotidien de Facebook et ses revenus publicitaires (jusqu’à 13% des revenus publicitaires de Facebook dépendaient de la publicité affichée sur des pages d’applications de jeux dont près de 10% pour le seul éditeur Zynga). Or, les applications ont clairement moins le vent en poupe sur Facebook… Facebook entend-il donc maintenant devenir le « baron de la presse 2.0 ». A suivre de près.

Facebook Groups compte plus d’utilisateurs que Facebook Messenger

facebook_statistiques

Ce que j’en pense : on aurait pu croire il y a deux ans en arrière que les Groupes sur Facebook allait sur disparaître. Dans les faits, on est surpris d’apprendre que l’application spécifique Groups proposée par Facebook depuis seulement quelques mois (novembre 2014) compte 700 millions d’utilisateurs soit plus que Facebook Messenger dont j’ai parlé précédemment. 

Un enrichissement de Facebook Analytics pour les applications

Facebook propose aux développeurs d’applications mobiles une partie « Insights » leur permettant d’avoir un ensemble de statistiques clés. Celle-ci se retrouve donc clairement enrichie pour proposer plus d’indicateurs aux développeurs et annonceurs et leur permettre ainsi de mieux comprendre les optimisations à apporter à leurs apps mobiles.

Ce que j’en pense : il s’agit ici certes d’un enrichissement toujours pratique surtout quand on sait l’ambition que Facebook a de devenir un vrai leader dans le domaine mobile que ce soit dans le domaine de la publicité (régie publicitaire mobile), que dans l’identification / socialisation, que dans les usages (WhatsApp, Instagram, Facebook Messenger, Facebook Groups). Il s’agit ici pour Facebook de montrer qu’il continue donc d’apporter de la valeur chiffrée aux marques et développeurs.

facebook_analytics_apps

Parse comme plateforme de développement pour l’Internet des Objets

Facebook a acheté en avril 2013 la société Parse, qui était alors un service de développements d’applications mobiles en mode Cloud. Ce rachat s’était alors fait dans une relative discrétion. Dans les faits, il s’agissait au contraire pour Facebook de bénéficier encore une fois d’une plateforme permettant désormais de proposer des kits de développements pour les applications et objects connectés.

Ce que j’en pense : c’est une avancée majeure pour Facebook qui avance clairement ses pions dans le domaine porteur de l’Internet des Objets. On sait que contrôler le développement révèle un enjeu clé. Il suffit de voir comment Google a su réussi ce tour de force dans le domaine du mobile avec son OS, Android. Facebook continue dans cette logique de proposer des services aux développeurs lui  permettant alors « d’imposer » ses standards et ses règles. Une preuve supplémentaire que Facebook est bien « une entreprise mobile » et non plus une « entreprise social media ». 

Un nouveau graphisme pour les boutons Like et de partage

L’une des autres forces de Facebook a été sa capacité à offrir des plugin aux webmasters pour leur donner les moyens de socialiser leurs contenus, que ce soit au travers de boutons de partage, de modules de commentaires ou de box mettant en avant l’activité de votre page. Facebook remet ses plugins au goût du jour en leur offrant un lifting graphique

Ce que j’en pense : il est toujours important de s’assurer que ces fonctionnalités sociales que l’on retrouve désormais sur des millions de sites et des centaines de millions de pages soit dans les codes graphiques actuels du Web. Il faut dire que ces derniers avaient pas évolué depuis plusieurs années et qu’il était temps de procéder à ce lifting.

Et du côté de la vidéo et de Oculus VR ?

Facebook avait annoncé le rachat pour 2 milliards de dollars du constructeur de casque de réalité virtuelle il y a à peine un an. Depuis, les Google Glass de Google se sont révélées être un flop commercial. Facebook ne veut donc pas aller plus vite que la musique. Si certains analystes attendaient de fortes annonces pour Oculus, ce sera finalement l’arrivée des vidéos en 360° sur Oculus… mais également dans le Newsfeed. Il faut dire que Youtube avait su dégainer le premier sur ce terrain de la vidéo 360° mais Facebook engagé dans une vraie bataille avec Google sur ce terrain (lire : La bataille de la vidéo sur Internet se renforce entre Facebook et Youtube) ne pouvait pas se laisser distancer technologiquement. Toujours dans le domaine de la vidéo, Facebook annonce également que désormais ses vidéos (i.e les vidéos utilisant son player video) seront embeddables en dehors de Facebook. On sait combien cette fonctionnalité a fait le succès du player vidéo de Youtube, il est donc logique de voir Facebook « rattraper » son retard dans ce domaine fonctionnel.

Ce que j’en pense : une communication prudente et a minima pour le moment en ce qui concerne Oculus… donc il faudra encore attendre pour vraiment voir ce que Facebook pourra faire de la réalité virtuelle. Par contre, du côté de la vidéo, Facebook doit ne pas se laisser distancer par Youtube. Par contre, rien de nouveau du côté des chaînes vidéos Facebook qui sont actuellement en test.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *