Quelles sont les principales priorités du Marketing Digital en 2015 ?

Publié le: 12 janvier 2015

Catégories: Marketing digital

Mots clés: ,

Les enjeux du marketing changent… et le Digital en est l’une des principales causes. Même si les questions de fond ne changent pas (« Comment faire plus avec moins, et plus vite ? » pourrait être un bon résumé), la manière de trouver des réponses et des solutions se doit d’être totalement différentes. 2014 n’aura pas dérogé à cette règle (lire : Bilan digital de l’année 2014)

Bref le marketing digital ainsi que les priorités à avoir à l’esprit ne sont plus les mêmes et savoir (re)définir son écosystème digital en 2015 est une impétueuse nécessité au risque de continuer à activer des leviers et à dépenser toujours plus.

Selon Experian, société de marketing digital référente, le classement des priorités marketing digital des entreprises en 2014 était le suivant

Les priorités des entreprises quant au marketing digital en 2014

Les priorités des entreprises quant au marketing digital en 2014

Même si cette étude est une étude parmi d’autres, ce qui m’intéresse ici c’est de voir précisément les questions que les entreprises se posent aujourd’hui. La première d’entre elle est clairement la collecte et l’exploitation des données. Qu’elles soient liées aux médias sociaux ou aux autres canaux relationnels et CRM, aujourd’hui comprendre, intégrer, mesurer et personnaliser ses démarches sont une priorité.

L’autre point est sur celui des outils et du « système » CRM. Est-ce que les outils que j’utilise aujourd’hui continuent d’être les bons et me permettent-ils d’être serein pour répondre aux futurs enjeux ? Sauf que se défaire d’outils anciens et passer à un mode plus agile là encore se révèle être un véritable chantier que l’on peut avoir du mal à accepter d’adresser.

De manière plus précise, je pense qu’il y a trois enjeux forts qui vont marquer les décisions à prendre en 2015 :

  • la capacité à intégrer les données tierces dans les matrices décisionnelles CRM : la richesse des données et leur collecte est une chose, leur capacité a être intégrée de manière efficiente dans les programmes relationnels en est une autre. Quand je parle ici de données tierces, je ne parle pas nécessairement de données externes mais bien de données provenant de sources de plus en plus multiples. C’est la bonne combinaison des données qui donnent la clé. Cela est vrai en CRM, et l’est tout autant lorsque l’on parle de mesure de performance des leviers d’acquisition et de fidélisation.
  • la capacité à agir en temps réel : là encore que l’on soit en raisonnement publicitaire (le Real Time Bidding et le Programmatique), en mesure de la performance, ou en adaptation des dispositifs devant intégrer plus de personnalisation de l’expérience proposée. Ce qui est clé bien évidemment c’est la technologie, mais surtout cette capacité à un mode d’action raccourci entre la décision, la mise en place et la mesure qui oblige clairement à revoir comment la gouvernance s’opère avec les prestataires et en interne.
  • la capacité réelle à penser « connecté » : malgré les déclarations d’intention de se placer en « Mobile first » (comme elles existent en « Client first »), bien souvent l’expérience proposée en mobilité est une expérience dégradée et incomplète. Cela part des simples emails responsive, aux sites, aux contenus et à l’expérience globale proposée. Sur ce point, clairement faute aux agences qui vendent le site mobile, l’application… puis disent qu’il faut tout refaire pour passer en responsive. Le mobile ou plutôt la mobilité oblige à penser de nouveaux services et expériences. Il faut finalement presque plus penser au Mobile Only comme on su le faire les applications mobiles sociales que sont Snapachat ou WhatsApp. Le mobile n’est plus un nice-to-have, le Mobile First n’est plus juste une déclaration d’intention sur de jolies présentations. Avec les objets connectés, cet enjeu ne va faire que devenir une priorité qu’il est nécessaire d’adresser dès aujourd’hui. Ce que font aujourd’hui, par exemple, certains assureurs dans le domaine de la santé connectée, montre que les réflexions sur les enjeux à repenser un service voire une offre au travers des objets connectés sont une nécessité.

7 commentaires pour Quelles sont les principales priorités du Marketing Digital en 2015 ?

  1. […] Les enjeux du marketing changent… et le Digital en est l'une des principales causes. Même si les questions de fond ne changent pas ("Comment faire plus avec moins, et plus vite ?" pourrait être u…  […]

  2. […] Les enjeux du marketing changent… et le Digital en est l'une des principales causes. Même si les questions de fond ne changent pas ("Comment faire plus avec moins, et plus vite ?" pourrait être u…  […]

  3. […] Les enjeux du marketing changent… et le Digital en est l’une des principales causes. Même si les questions de fond ne changent pas (« Comment faire plus avec moins, et plus vite ? » pourrait être un bon résumé), la manière de trouver des réponses et des solutions se doit d’être totalement différentes.  […]

  4. […] Les enjeux du marketing changent… et le Digital en est l’une des principales causes. Même si les questions de fond ne changent pas (« Comment faire plus avec moins, et plus vite ? » pourrait être un bon résumé), la manière de trouver des réponses et des solutions se doit d’être totalement différentes. 2014 n’aura pas dérogé à cette règle (lire : Bilan digital de l’année 2014)  […]

  5. Olivier B dit :

    Site sympa et infos claires, bon travail en perspective! Continuez! Cdlt, Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *