Comment Google est-il en train de faire sa révolution ?

Publié le: 3 février 2012

Catégories: En vrac

Mots clés: , , ,

Je me rappelle dans mes jeunes années étudiantes, Google était en passe de devenir déjà une boite incontournable de l’Internet mondial. Un de ses dirigeants étaient venus nous présenter la stratégie et la genèse de Google, quelques jours seulement avant l’entrée en Bourse du moteur de recherche. Facebook n’existait pas encore et était encore moins prêt de se lancer sur le marché Boursier (Faut-il investir dans l’IPO de Facebook ?), Google n’imaginait pas encore la dimension sociale qu’allait prendre Internet. Nous étions encore bien loin de ces considérations.

Toujours dans mes années étudiantes, j’ai eu la chance de passer près de un an chez Dell à travailler sur le site Internet au sein du département eBusiness. Là, encore Dell était bien loin de devenir une référence souvent prise comme exemple d’entreprise ayant intégré les médias sociaux au cœur de sa stratégie business et relationnelle. En effet, en 2004 (il y a bientôt 8 ans), Dell fêtait ses 10 ans et était, lors de la décennie écoulée, devenu numéro 1 mondial de ventes d’informatique au nez et à la barbe des mastodontes installés qu’étaient Hewlett, IBM et consorts.

Pourquoi je vous parle de ce deux choses ? Car aujourd’hui, Google est en train de faire sa révolution, comme avait pu le faire à l’époque Dell sur son marché en arrivant avec un business model. Google domine le territoire de la recherche depuis ses débuts et a toujours axé toute sa stratégie produit autour de seul axe. Sauf qu’Internet s’est transformé, et beaucoup ont reproché à Google d’avoir pas su anticiper cette mutation sociale et l’arrivée de nouveaux leaders comme Facebook. Google Buzz et d’autres n’auront été que des tentatives vaines et nous abouties d’essayer de se faire une place. Google+ change totalement la donne et bouleverse l’écosystème de Google. 

En effet, Google+ n’est pas qu’un produit de plus à ranger sur l’étagère des services proposés par la firme de Larry et Sergeï mais bien la tête de proue de la nouvelle stratégie de Google (Google lance sa plateforme sociale unifiée Google+). Je développe.

Quelle est cette nouvelle stratégie ?

Si les 15 premières années de Google ont été sous le signe de la recherche, demain elles seront sous le signe de l’internaute, de la personne, de l’humain. Vous savez cette fameuse révolution 37,2° que je prône depuis quelques années maintenant. Cette nouvelle stratégie est bien le passage d’une vision centrée sur des produits visant à rechercher des contenus (produits par d’autres ou pas d’ailleurs) à une vision centrée sur l’internaute et le filtre de l’information. Tiens, tiens,ça me rappelle un certain article de juillet 2008 : De la recherche au filtre de l’information.

« Les outils de diffusion de l’information se sont développés sur Internet, si bien qu’aujourd’hui la porte d’entrée sur Internet peut aussi bien être une page personnalisable, un réseau social, un outil de suivi de lifestream. Ainsi pour éviter de se faire (trop) rapidement immergé par l’information et savoir trouver l’information pertinente, il faut savoir utiliser les outils de suivi, d’alerte et de filtrage de l’information. L’internaute est ainsi de plus en plus couramment déjà abonné à de nombreuses informations dans laquelle il pense trouver la majorité des informations qui l’intéresse quotidiennement, professionnellement ou personnellement. »

L’internaute est narcissique et fainéant. Quel portrait psychologique réjouissant me direz vous. Les réseaux sociaux nous rendent narcissiques et nous font regarder le nombril dans un miroir déformant qui renvoie l’image que l’on veut bien montrer. Nous sommes fainéants, car face à cette infobésité (oh le mot barbare), nous attendons que l’information vienne à nous plutôt que l’inverse. L’information nous apparaît aujourd’hui dans notre flux d’activité et autre timeline, comme filtrée par nos amis et notre réseau. Google a bien compris cette dimension et revoit en profondeur son moteur de recherche pour intégrer cette touche de personnalisation et de social.

Cette révolution n’est donc pas juste un service appelé Google+ mais bien une vraie mutation sociale que le géant historique de la recherche est en train d’effectuer, ce que d’autres précédemment sur leur marché (Microsoft) n’ont pas su faire tout court ou à temps. On pourrait ainsi résumer cette nouvelle stratégie et l’importance pour Google au travers de cette phrase de Larry Page à ses employés : « Comprenez Google+ ou partez » (Larry Page à ses employés : « Comprenez Google+ ou partez »).

Pour aller plus loin :

Un commentaire pour Comment Google est-il en train de faire sa révolution ?

  1. Audrain dit :

    Quand vous dites  » j’ai eu la chance de passer près de un chez Del » vous voulez dire : « j’ai eu la chance de passer près de un an  » ( une année : 365 jours ) ou vouliez vous dire :  » j’ai eu la chance de passer un petit coucou » ? Ou  » j’ai eu la chance de passer un coup d’aspirateur  »
    Vos articles sont intéressants mais parfois certains mots qui manquent ouvrent à une certaine poésie qui ne manque pas de sel… Bonne journée.
    P.S. Je me suis permis de mettre un lien sur votre article à mon réseau social sur google plus .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *