Des nouveautés e-commerce chez Amazon : AmazonCart, Amazon Dash, Colis Privé

Publié le: 6 mai 2014

Catégories: E-commerce

Mots clés: ,

Lorsque l’on s’appelle Amazon que l’on gère plusieurs centaines de millions d’envois de colis chaque mois, l’enjeu de la livraison est plus que primordial, surtout lorsque l’on fait des promesses fortes de livraison le jour-même et de gestion avancée des retours colis. Amazon a compris que la différence entre les e-commerçants ne se faisait plus uniquement sur l’offre et sur le prix, mais également sur le service. Amazon a lancé depuis 2 / 3 ans un ensemble d’initiatives, dont certaines sont plus à classées dans le dispositif de communication visant à faire parler de l’entreprise que dans la vraie volonté de communiquer sur un service opérationnel.

Amazon : la promesse d’une livraison (très) rapide

En 2013, Amazon a dépensé 3,5 milliards de dollars pour acheminer les achats effectués sur son site, soit près de 5 % de son chiffre d’affaires. Voici un petit panorama des annonces phares autour de la livraison pour contrôler encore plus fortement la qualité de service apportée, mais surtout ses coûts logistiques, véritable enjeu de recherche rentabilité.

  • Le service Amazon Premium existe depuis plus de 9 ans et il permet lorsque notamment on est un client régulier d’Amazon d’avoir moyennant un abonnement payant des services additionnels comme la livraison gratuite le lendemain de sa commande. En mars dernier, pour la première fois, Amazon a annoncé que le prix de cet abonnement augmentait substantiellement, passant ainsi de 79 à 99 dollars / an. Le besoin d’augmenter le prix correspond à une vraie logique de contrôler des coûts de livraison croissants. En effet, selon une étude réalisée fin 2013 par le cabinet Consumer Intelligence Research Partners, les abonnés à ce service dépenseraient 1.340 dollars par an sur le site, soit deux fois plus que les autres. 
amazon-premium

Amazon Premium : l’abonnement payant pour accéder à des services avancées notamment en terme de livraison

  • Amazon Fresh : le service de commande de produits frais, livré le jour même. Les leaders du e-commerce que sont Google (via Google Shopping Express) ainsi que eBay avec eBay Now ont tous compris l’importance d’étendre le champs des produits pouvant être achetés et livrés rapidement via leur service. Les produits frais qui doivent respecter une promesse de livraison le jour-même sont donc aujourd’hui au coeur de la stratégie de développement de Amazon. Lancé dans quelques villes de la côte ouest Américaine (Seattle, Los Angeles, San Francisco), le service n’est pas gratuit. Après un mois offert, le service est facturé 299 dollars par an, une somme assez conséquente sachant que votre commande doit à chaque fois dépassée les 35 dollars. eBay et Google ont choisi par contre un autre modèle où la livraison est facturée 5 dollars (Google offre même la livraison pendant les six premiers mois).
amazon-fresh

Amazon Fresh ou la volonté de Amazon d’étendre sa gamme de produits livrés en allant vers les produits alimentaires frais

  • Amazon Dash : on a beaucoup entendu parlé le mois dernier de l’objet connecté lancé par Amazon vous permettant de scanner vos produits alimentaires chez vous pour ainsi les commander plus rapidement. L’objet se veut donc directement lié à l’offre Amazon Fresh précédemment présentée. Le principe ici est de simplifier l’acte de commande en by passant en partie le bon vieil ordinateur, qui n’a pas grand chose de ludique ou de pratique pour faire ses commandes alimentaires. Les produits scannés se retrouvent directement dans votre panier et vous n’avez plus que depuis l’application mobile ou le site confirmer votre commande.
Amazon Dash ou le scan produit connecté de Amazon

Amazon Dash ou le scan produit connecté de Amazon

  • La livraison anticipée : toujours dans cette optique à la fois de simplifier la commande et les flux logistiques internes, Amazon a déposé ce début d’année un brevet que l’on résumera sous l’intitulé de livraison anticipée. Il s’agit en gros pour Amazon que votre commande soit déjà prête à expédier avant même que vous ne l’avez confirmé.  Concrètement, le système se base sur la prédiction d’achat de chaque consommateur. Le schéma ci-dessous explique cela d’une autre façon.
La livraison anticipée brevetée par Amazon

La livraison anticipée brevetée par Amazon

La dernière nouveauté : son propre service de livraison… notamment en France

Sauf que pour répondre à cette attente et promesse forte de livraison, qui représentent des coûts importants (5% du CA de Amazon soit plus de 4 milliards de dollars par an), il convient pour Amazon de continuer à optimiser ses promesses mais également revoir son mode de fonctionnement. La volonté ainsi de devenir son propre livreur est une solution sur laquelle Amazon avance fortement. La livraison le jour-même est un enjeu majeur pour Amazon notamment pour certains produits. D’ici 2015, Amazon annonce qu’il sera en capacité de livrer 31% des consommateurs US le jour-même. Pour ce faire, l’entreprise souhaite donc contrôler et réintégrer la livraison en interne.

  • Le fantasme de la livraison par Drône ? Fin d’année dernière, Amazon frappe un grand coup (de communication) en annonçant travailler sur la livraison par drone. Si La Poste avait su avant Amazon jouer sur ce fantasme technologique dans le cadre d’un poisson d’avril savamment orchestré (plus de détails dans Interview de La Poste autour du good buzz du drône postal), il semblerait que l’annonce de Amazon soit sérieuse (elle a été en tout cas présenté comme telle même si derrière Vente Privee notamment à railler l’annonce). Le service appelé Amazon Prime Air et directement intégré dans la logique de Amazon Premium se veut être une réalité d’ici 2018. Le sera-t-il ? Chacun est libre de prendre les paris. Pour ma part, je classe cela dans des initiatives de Geekwashing.
Le drone Amazon Air Prime : vraie innovation ou coup de comm' ?

Le drone Amazon Air Prime : vraie innovation ou coup de comm’ ?

  • Le rachat de société de livraison : la semaine dernière, Amazon a annoncé en France prendre des parts dans la société de livraison Colis-Privé. Le service faisant déjà partie depuis un certain temps des transporteurs / système de livraison utilisés par Amazon (plus de détails). En investissant 25% de la société, il s’agit à la fois pour Amazon de retirer certains bénéfices, via une société de tiers, de la contractualisation que la maison-mère a avec celle-ci mais également de mettre la pression sur les principaux services de livraison notamment La Poste / Chronopost en France. Gardez à l’esprit qu’Amazon dépense chaque année plus de 4 milliards pour ses livraisons. Avec plus de 50 millions de colis envoyés chaque année en France, La Poste est un vrai centre de coût pour Amazon qu’il convient de diminuer. Avec une capacité de livraison d’environ 100 000 colis par jour, il ne s’agit pas pour Amazon d’avoir un partenaire exclusif mais bien de se défaire en partie de la dépendance des acteurs traditionnels en leur mettant la pression.

Raccourcir le canal de vente grâce à Twitter

A l’instar de Amazon Dash pour simplifier l’ajout de produits alimentaires du quotidien à son panier, Amazon annonce également un partenariat majeur avec Twitter vous permettant d’ajouter des produits à votre produit Amazon directement depuis Twitter. Twitter montre ici que pour faire face à des critiques plus importantes depuis le début de l’année (Des chiffres inquiétants pour Twitter), dans un contexte de baisse de l’action (à son plus bas de sa courte histoire), il souhaite pas uniquement se développer dans l’univers de la Social Télevision.

Ainsi si un produit vous intéresse que vous voyez passer  dans un tweet, plus besoin de le rechercher sur le site Amazon. Avec le hashtag #AmazonCart (uniquement pour les USA), il vous suffit de répondre au message en ajoutant ce hashtag. Préliminaire néanmoins nécessaire : avoir connecté votre Twitter avec votre compte Amazon. La vidéo ci-dessous vous en dira plus.

Je pense que cette initiative va clairement faire beaucoup parler dans l’univers e-commerce et il serait bizarre de ne pas la voir se développer très rapidement chez d’autres e-commerçants. Néanmoins une fois encore Amazon a su dégainer le premier !

5 commentaires pour Des nouveautés e-commerce chez Amazon : AmazonCart, Amazon Dash, Colis Privé

  1. […] Lorsque l’on s’appelle Amazon que l’on gère plusieurs centaines de millions d’envois de colis chaque mois, l’enjeu de la livraison est plus que primordial, surtout lorsque l’on fait des promesses fortes de livraison le jour-même et de gestion…  […]

  2. […] Lorsque l'on s'appelle Amazon que l'on gère plusieurs centaines de millions d'envois de colis chaque mois, l'enjeu de la livraison est plus que primordial.  […]

  3. […] Lorsque l'on s'appelle Amazon que l'on gère plusieurs centaines de millions d'envois de colis chaque mois, l'enjeu de la livraison est plus que primordial, surtout lorsque l'on fait des promesses f…  […]

  4. […] Le E-commerce :  ce n’est pas une surprise mais la plupart des plateformes sociales voient dans le e-commerce des développements importants. Pinterest semble avoir trouvé une partie de l’équation, Facebook continue à la chercher après l’avortement de Facebook Collection et le travail long sur Facebook Graph Search. Twitter (et Amazon aussi) ont donc su frappé un grand coup avec #AmazonCart il y a quelques jours en annonçant la possibilité d’ajouter directement un produit à son panier sur Amazon en passant par Twitter et le principe des hashtags. Si vous voulez tout comprendre au mécanisme, j’avais expliqué en détail le fonctionnement dans Des nouveautés e-commerce chez Amazon : AmazonCart, Amazon Dash, Colis Privé. […]

  5. […] de la livraison (avec ses fameux drones), de l’accessibilité directe à ses offres (lire : Des nouveautés e-commerce chez Amazon avec AmazonCart, Amazon Dash et Colis Privé) mais aussi des contenus éditoriaux et réseaux sociaux en possédant des sites […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *