Line, l’application mobile sociale, se lance à son tour dans le e-commerce

Publié le: 21 juillet 2014

Catégories: E-commerce, Médias sociaux, Mobile

Mots clés: ,

Devant le succès de Wechat, et face au besoin d’accélérer la monétisation de son audience, Line se lance à son tour dans le domaine du e-commerce… ou plutôt du m-commerce vu que je vais vous parler d’une application mobile dédiée Line Shop.

  • Oui, devant le succès de Wechat car, comme je l’avais présenté dans Pourquoi Facebook va s’inspirer de WeChat pour monétiser et développer WhatsApp ?, WeChat propose sur la base de son application de messagerie un ensemble de service de réservation (restaurant, taxi…) ainsi que des services bancaires qui ont su séduire une partie de la population chinoise utilisatrice. Si je devais simplifier, Line est le WeChat made in Japan. Sauf que les particularités de Line avec notamment les stickers offrent quelques fonctionnalités de messagerie différente, et Line est loin de se limiter au pays de Soleil Levant puisque l’application a très bien su se développer sur certains marchés asiatiques (Thaïlande, Taïwan) mais aussi en Europe (Line possède ainsi une antenne en France).
  • Oui le besoin d’accélérer la monétisation car même si l’application sociale a affiché en 2013 un chiffre d’affaires de 330 millions de dollars, ce dernier s’apprête à rentrer en Bourse et vise une valorisation à hauteur de 10 milliards de dollars… soit l’équivalent d’un service comme Dropbox. Ce chiffre d’affaires aujourd’hui provient largement des jeux intégrés (60%) et des ventes de stickers (20%). On comprend alors l’intérêt d’un service comme Snapchat de vouloir développer également son service de stickers (cf : Snapchat : l’âge de maturité pour un service mobile pour adolescents ?). Avec près de 400 millions d’inscrits à travers le monde, Line apparaît comme un acteur de référence dans le domaine des applications mobiles sociales au même titre que WeChat; WhatsApp et dans une moindre mesure NimBuzz, KakaoTalk et Snapchat.

Line voit donc dans l’e-commerce, à l’instar de d’autres acteurs des médias sociaux, une vraie source potentielle de monétisation. Ce que propose Line est une application mobile, Line Shop qui vit en stand alone de l’application de messagerie. Vous pouvez donc sur Line Shop retrouver à la fois des produits en vente flash qu’un système de marketplace entre utilisateurs.

line-shop-ecommerce

L’autre force de Line est que sur l’application de messagerie ils permettent déjà à des annonceurs de valoriser des offres marchandes éphémères. Plutôt que de renvoyer vers la eboutique de l’annonceur, le principe sera alors de le garder captif et de le renvoyer vers LineShop pour son achat. Des applications verticales pour garder l’internaute captif, ça ne vous rappelle pas quelqu’un ? Moi si (La verticalisation des applications mobiles pour mieux contrôler vos usages).

On sait que Twitter a de fortes ambitions également dans le domaine du e-commerce (Twitter continue d’enrichir ses fonctionnalités)… et finalement ceux qui pourraient en pâtir le plus sont les services dits Pinterest et Cie qui manquent encore d’une audience vraiment conséquente pour avoir un effet levier ainsi que Facebook qui n’a pas réussi à transformer l’essai du e-commerce malgré plusieurs tentatives (F-commerce et Facebook Collections).

Sur ces dernières considérations digitales, je vous donne RDV dans un mois, puisque la pause estivale s’impose.

2 commentaires pour Line, l’application mobile sociale, se lance à son tour dans le e-commerce

  1. […] comme Snapchat qui met en place des solutions de paiements mobiles ou bien l’application Line. Enfin, certains pourraient s’appuyer fortement sur ce moyen d’acheter en ligne comme Pinterest […]

  2. […] de nouveaux services sur la base de son application de messagerie instantanée (lire : Line, l’application mobile sociale, se lance à son tour dans le e-commerce et Line, l’application mobile de tchat, se développe dans le domaine de la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *