Avec eBay Collections, eBay continue de s’inspirer de Pinterest

Publié le: 20 octobre 2014

Catégories: E-commerce

Mots clés: , , , , ,

Facebook avait essayé de copier en vain Pinterest, avec la tentative avortée de Facebook Collections. Par contre, pour eBay, s’inspirer des sites de curation visuelle comme Pinterest ou Fancy, est presque une question de survie. Les modes de recherche sur Internet de produits et de tendances ont profondément évolué avec l’avènement des médias sociaux.

La plupart des sites marchands référents dans l’univers de l’habillement comme Asos, Galeries Lafayette ou bien encore La Redoute, l’ont compris depuis plusieurs années. Savoir s’appuyer sur le Branded Content et la curation de contenus sont deux éléments clés propices à développer une adoption plus forte d’un site marchand, au delà d’éléments plus rationnels comme la profondeur de l’offre proposée ou bien encore les prix et la politique relationnelle.

eBay Collections, eBay veut proposer un service à la croisée du e-commerce, de la whish-list et de Pinterest. En effet, il s’agit d’un outil de curation qui permet à tout internaute (particuliers, professionnels, marques, enseignes…) d’agréger des objets issus de l’inventaire eBay (760 millions d’articles en cumul sur le réseau mondial) afin de monter une page personnalisée sous forme de « wishlist ».

Avec désormais plus de 75% des transactions qui se font sur un prix fixe et non plus sur le principe historique d’enchères, eBay est devenu une très large place de marché avec un business model relativement classique. Face à la multiplication de marketplaces verticales (mode, design, …) il s’agit pour eBay de montrer que son site et ses offres marchandes regorgent de produits tout aussi trendy et recherchés par les internautes. eBay veut continuer donc à creuser son sillon dans le domaine du « shopping inspirationnel ». Avec plus d’1 million de pages dites Collections créées par les utilisateurs et marques, eBay a su prouver l’intérêt du service. Depuis quelques semaines déjà, les marques Unküt, Menlook ou encore Parrot ont préparé leurs eBay Collections

ebay-collections

Pour faire connaître ce nouveau service en France, eBay s’appuie sur des ambassadeurs : Gontran Cherrier (Meilleur Pâtissier de France), Fauve Hautot (danseuse, chorégraphe), ou bien encore Taig Khris (sports extrêmes).

Dans la bataille du e-commerce inspirationnel, on pensait que les plateformes de curation visuelle possédait une vraie avance sur les sites marchands. La difficulté de Pinterest à se faire adopter durablement en France, malgré une notoriété forte du service, risque de créer le même effet que celui de la géolocalisation. En effet, les outils de géolocalisation comme Foursquare se voyait il y a encore 2 ans comme l’avenir des boutiques. Les gens recherchent un lieu ou un avis sur un lieu, ils passent par Foursquare et nous mettons alors les magasins et particuliers en relations.

Si le business des nouveaux intermédiaires et des plateformes mixant offres d’entreprises et intérêt de particuliers continue a être un vrai business model, les leaders ne sont pas toujours à rechercher du côté des nouveaux entrants et intermédiaires mais parfois d’acteurs plus établis. Google l’a prouvé par le passé que sa capacité de nuisance sur les marchés des comparateurs était forte (lire : Les compateurs made by Google : Google Flights, Google Insurance, Google Real Estate). Dans le domaine de la curation visuelle, Pinterest a une dépendance forte à sa propre capacité à générer du trafic, Google n’officiant pas comme un apporteur de trafic majeur pour la plateforme. A ce petit jeu, de la génération de trafic et de l’adoption forte de nouveaux services pour rechercher / s’informer autour d’une offre ou d’un produit, eBay Collections prouve que les marketplaces installés ont encore largement leur mot à dire.

 ebay-chiffres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *