Comment choisir sa solution e-commerce ? 4 critères indispensables

Publié le: 9 septembre 2013

Catégories: E-commerce

Mots clés: ,

Choisir sa solution e-commerce : de nombreux critères à prendre en compte

Choisir sa solution e-commerce : de nombreux critères à prendre en compte

Si le e-commerce est en plein boom depuis 5 à 10 ans, les éditeurs de solutions techniques le sont tout autant. Certains noms sont bien connus désormais : Oxatis, PrestaShop, Magento, Hybris,  auxquels il convient bien évidemment de ne pas oublier certains mastodontes du logiciel comme Oracle ou bien évidemment IBM via la solution WehSphère.

Le choix d’une solution technique dans le cadre de sa stratégie marchande sur Internet est bien souvent l’un des piliers des réflexions à mener pour ceux qui font le choix d’un e-commerce intégré (je ne parlerai pas ici des marketplaces externes qui peut se révéler pour de plus petits commerçants une stratégie e-commerce plus pertinente que la création d’une boutique en propre). Lorsque l’on parle de choix, on parle souvent de choix techniques liées à la plateforme choisie.

Ces choix sont guidés par un ensemble de critères :  le coût associé à la maintenance applicative, les types et la capacité à déployer de nouveaux modules / fonctionnalités et bien évidemment des choix techniques compatibles avec d’autres éventuels solutions web et CRM en place dans l’entreprise… Avant de détailler les solutions et d’éplucher leur catalogue fonctionnel et technique, les questions doivent être d’abord centrées sur votre stratégie marchande à la fois en terme de catalogue produit, de traitement des retours produits, de stratégie omni-canale, de workflow de validation et publication des contenus, d’intégration des médias sociaux dans cette stratégie, d’événementialisation des ventes…

Sauf que vous le savez, ces choix impliquent aussi de prendre en compte de nouvelles considérations marchandes liées aux fortes évolutions connues par le e-commerce ces dernières années. Voici donc les 4 critères indispensables à prendre en compte dans le choix de votre solution e-commerce pour faire face aux défis actuels futurs de la vente en ligne et des magasins connectés, et tirés en partie d’une étude réalisée par NBS System .

  • La prise en compte des évolutions graphiques du Web : les tendances graphiques sur Internet évoluent vite : un jour il faut des boutons au formes arrondies et le lendemain tout le monde ne jure plus que par les angles droits. La capacité d’un CMS à adapter et créer des templates graphiques notamment pour les fiches produits est un autre critère majeur à avoir à l’esprit. L’enjeu est celui de l’édition des contenus et du graphisme des pages qui doit être simple pour éviter les développements fastidieux et les intégrations bancales qui pourraient au delà de nuire à la naviguabilité sur le site, au temps de chargement des pages.

  • La prise en compte du mobile : Think mobile first est l’une des phrases que l’on entend le plus dans le petit monde du Web. Au delà pour certains marchands d’avoir une ou plusieurs applications mobiles dédiées soit centrées sur l’acte marchand soit autour de contenus (webzines), l’accessibilité d’un site marchand depuis un mobile est INDISPENSABLE. Je vois encore trop de site qui multiplie les onglets et principes de navigation web sans prendre en compte les contraintes et usages depuis les tablettes et smartphones. Une application mobile ne résoud pas la question de l’accessibilité depuis un mobile : elle n’est qu’une solution complémentaire ou temporaire pour répondre à la question de la vraie accessibilité notamment via une interface responsive design depuis différents terminaux.

  • La prise en compte des contraintes web à la fois en terme d’ergonomie, de social et que de SEO : rendre visible son site Internet au travers des démarches « classiques » d’optimisation de ses contenus et de ses pages pour les moteurs de recherche, l’intégration des nouvelles attentes participatives et sociales (partages de contenus, modules de vote et d’avis, tchat visiteur….) sont des fonctionnalités de plus en plus courantes et recherchées. Un site marchand n’est plus un portail de fiches produits avec une page d’accueil identique pour les internautes où les promotions de la semaine sont poussées. Il s’agit d’adapter les contenus, les mises en avant et le parcours de navigation en fonction de l’internaute. Le Web-merchandising doit prendre en compte la contrainte social et personnelle de l’internaute.

  • La prise en compte des enjeux de l’omni-canal : une solution e-commerce, tout comme un site marchand ne servent plus uniquement à vendre en ligne. Les passerelles entre magasins physiques et digital sont de plus en plus fortes et recherchés à la fois par les clients, et donc par les entreprises. Même si aujourd’hui, peut-être que votre entreprise n’est pas encore dans cette optique, le choix de votre solution technique conditionne aujourd’hui vos choix stratégiques de développement de demain. L’intégration de différents canaux de vente au sein d’une même solution facilitera la traçabilité du client ainsi qu’en partie celle de la chaîne logistique. Ainsi, acheter en ligne et récupérer son colis en magasin et créer des campagnes de renvoi et de fidélisation en utilisant ces différents canaux de commercialisation est une attente nouvelle mais qui risque pour de nombreux détaillants de devenir indispensable.

Pour aller plus loin :

6 commentaires pour Comment choisir sa solution e-commerce ? 4 critères indispensables

  1. delphine dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos articles en général.
    Le début de cetarticle est alléchant mais ensuite malheureusement je trouve surtout généralités, j´aurais apprécié une étude plus détaillée sur les outils mentionnés en introduction…pourquoi Prestashop, ou Magento par exemple un swot….une prochaine fois peut-être 😉

    • L’étude NBS System que je cite dans l’article propose un référentiel comparé des outil. Si ce genre d’outil est pratique, il est bien évidemment à adapter à vos exigences et spécifités propres et ce référentiel logiciel ne se base que sur l’outil (pris dans ses composantes fonctionnelles et économiques) mais moins sur les questions liées au déploiement, les contraintes techniques liées à des BDD ou autres outils déjà utilisés en interne. Il est nécessaire lorsque l’on fait une étude de faisabilité de déploiement de tel ou tel outil de d’abord se concentrer sur ces aspects là.

  2. Laura dit :

    Et que pensez-vous de RBS Exchange?

  3. […] Si le e-commerce est en plein boom depuis 5 à 10 ans, les éditeurs de solutions techniques le sont tout autant. Certains noms sont bien connus désormais : Oxatis, PrestaShop, Magento, Hybris, &nbsp…  […]

  4. David dit :

    Blog très intéressant en général. Félicitations à vous. En ce qui concerne cet article, il y a aussi un critère à prendre en compte: le budget. La fourchette (que dis-je la fourche) entre une petite solution SAS et ORACLE est énorme. L’aspect budgétaire doit tenir compte de l’outil et de tout ce qui tourne autours techniquement et visuellement, mais également la partie promotion qui est souvent délaissée par les entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *