Big Data : où en sont les entreprises Européennes ?

Publié le: 5 septembre 2013

Catégories: Social CRM, Transformation digitale

Mots clés: ,

Résumé : Steria vient de réaliser une infographie issue d’une étude menée auprès des grandes entreprises Européennes autour du Big Data. Mais si, vous savez, ce buzzword que, depuis 18 mois, nombre d’éditeurs de solutions et d’entreprises ont à la bouche. Le Big Data (d’ailleurs ne devrait-on pas dire LA Big Data ?) n’est pas un nouvel enjeu puisqu’il recoupe l’enjeu historique de beaucoup d’entreprises face à la multiplicité des canaux de récolte de données (et de bases de données liées) de savoir tirer la « Good Data ». Le Big Data  ne fait sens que dans l’analyse pour en sortir la bonne et micro-donnée utilisé pour mieux cibler ses actions qu’elles soient liées au marketing, à la communication, à la fidélisation, à des enjeux plus internes. Au delà de ces questions, il est intéressant de voir que le sujet fait clairement partie des sujets les plus chauds au sein des entreprises. Comment appréhendent-elles la question et où en sont-elles de leurs réflexions autour du Big Data ?

Les enjeux de la Big Data

Comme présenté en début d’année dans Les enjeux de la Big Data à l’heure des médias sociaux , j’avais introduit les deux enjeux majeurs liés au Big Data qui ne peut pas se résumer au seul aspect technique / technologique.

  • l’enjeu technologique : savoir comment récupérer des données issues de base de données éparses et pas toujours sous gouvernance (comme les médias sociaux). L’origine des données, leur pertinence, leur influence, la méthode de récolte sont d’autres critères à prendre en compte afin d’accorder un niveau de confiance aux données récoltées.

  • l’enjeu économique : offrir la bonne offre à chaque client et la personnaliser en fonction de ses requêtes sur les moteurs de recherche, en fonction de ses affinités, de ses amis, de sa situation géographique à lʼinstant T est le fantasme de chaque entreprise. En dʼautres termes, transformer le Big Data en «toute petite data» adressée à la bonne personne, au bon service pour pouvoir servir le client… et ses propres objectifs. Mesurer pour mesurer, archiver pour archiver, écouter pour écouter n’a aucun sens. La vision est bien d’être tournée vers le client (rappelez-vous ce que je vous dis depuis 3 ans sur le passage d’une approche 360° à une vision 37,2°).

  • l’enjeu de la pertinence, de l’intérêt : le « déluge informationnelle » ou la « data-obésité » (je vous laisse choisir l’expression que vous préférez) est un autre risque qui peut au pire bloquer la décision (« trop d’infos tuent l’info »). 90% des données de l’entreprise seraient inexploitables. On ne dit pas ici que les données ne sont pas exploitées, faute de temps ou de ressources mais que des données noyées, ou une approche macro des informations font que la plupart des technologies en place n’apportent une vraie exploitation des données, au delà du fait que ces données sont partielles, beaucoup d’informations restant informelles ou non consolidées.

Les entreprises et la Big Data

L’étude menée par Steria nous apporte quelques éclaircissements sur l’état des réflexions des entreprises Européennes.

  • Seulement 7% des entreprises Européennes reconnaissent que la Big Data est un enjeu très important pour leur avenir et le développement de leur activité. Cet enjeu est perçu comme plus importants par les entités Business (Marketing, Communication, Commercial…) que par les départements IT des entreprises. Autre preuve s’il en fallait une que l’expression semble d’abord être un buzzword qui recoupe, malgré tout, une réalité déjà forte et intégrée dans de nombreuses entreprises… qui justement ne la jugent pas plus importante que cela car déjà intégrée dans les réflexions et les projets.

  • Cette explication est corroborée par un chiffre spécifique pour les entreprises Françaises qui se déclarent être seulement 10% à juger avoir une difficulté majeure actuelle à gérer la donnée récoltée, structurée et non structurée (ce chiffre apparait largement plus élevée à l’échelle Européenne où les entreprises se déclarent 38% à avoir un problème de gestion des données).

  • Sauf que finalement (et c’est là l’étude vient très intéressante), les entreprises jugent que la Big Data n’est pas un sujet car elles estiment, à 72%, que les étapes précédentes notamment liées à la Business Intelligence ne sont pas déjà en place. La donné existe et est exploitée mais le problème remontée est celui de la qualité de la donnée jugée par 34% des entreprises comme insuffisante. Ce chiffre explique pourquoi ce sont d’abord les entités Business (et non les DSI) qui voient le Big Data comme un enjeu important.

big_data_entreprise

Un commentaire pour Big Data : où en sont les entreprises Européennes ?

  1. […] Résumé : Steria vient de réaliser une infographie issue d'une étude menée auprès des grandes entreprises Européennes autour du Big Data. Mais si, vous savez, ce buzzword que, depuis 18 mois, nombre…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *