Yahoo est-il remis sur de bons rails pour renouer avec le succès ?

Publié le: 17 avril 2014

Catégories: Actualité

Mots clés: , , , , , ,

Yahoo va-t-il retrouve le sourire grâce à la vidéo ?

Yahoo va-t-il retrouve le sourire grâce à la vidéo ?

Yahoo! renoue enfin en ce début d’année avec les bonnes nouvelles. D’abord la société enregistre sur ce premier trimestre 2014 son meilleur trimestre financier depuis 4 ans. Il semble que le virage pris par la société, avec l’arrivée de Marrisa Mayer, vers le mobile paye ses fruits. En effet, ce sont désormais plus de la moitié des internautes qui accèdent aux services du groupe (dont TumblR), soit 430 millions d’utilisateurs mensuels, depuis un mobile, un chiffre en progression de 30% sur un an.

Autre bonne nouvelle en prévision, la future entrée en Bourse du géant du ecommerce Chinois, Alibaba, dans lequel Yahoo! détient encore 24% de parts, malgré le fait d’en avoir revendu plus de la moitié en 2012. En effet, la future entrée en Bourse devrait selon les observateurs rapporter plus de 8.5 milliards après impôt à Yahoo! Nul doute que fort de cette nouvelle manne finanière, Yahoo! passe à l’offensive dans des rachats. Le premier d’entre eux pourrait être la société de service de vidéos en ligne, News Distribution Networks, pour 300 millions de dollars.

En effet, Yahoo! semble vouloir passer à l’offensive sur la vidéo pour adapter son offre de contenus aux nouveaux usages des internautes et des mobinautes. Depuis le rachat avorté de Dailymotion par Yahoo!, on sait que ce dernier de fortes ambitions autour de ce types de contenus, dans sa logique publicitaire. J’avais déjà eu l’occasion d’évoquer le sujet, il y a un presque un an jour pour jour, dans un article global sur la stratégie de Yahoo! : Quelle stratégie pour Yahoo! dans les mois à venir ? Si à l’époque du rachat de Youtube par Google en 2006 (soit moins de deux ans après sa création), tout le monde avait crié (déjà) à la bulle et au scandale, il faut bien reconnaître que, 8 ans après, Youtube est devenu une pierre angulaire de la stratégie publicitaire de Google. Faut-il rappeler que le service avec plus d’1 milliard de visiteurs uniques par mois est un mastodonte incontournable du Web mondial

C’est fort du constat de ce succès que Yahoo! sait depuis un certain temps maintenant qu’il lui est indispensable d’être crédible sur le marché de la publicité vidéo en ayant une vraie offre basée sur un système de player propriétaire. Le portail de vidéo Yahoo! Screen a clairement été fait dans cette optique de proposer une chaîne riche de contenus vidéos. Mais Yahoo! n’entend pas s’arrêter là et voit dans la vidéo un support de consommation fort et souhaite donc, à l’instar de d’autres géants du Web, lancer une vraie offensive.

Netflix a ouvert la voie d’un service Web (même si la société vient à la base de la location physique de DVD) qui se lance dans la production de séries diffusée sur son propre service mais également à la télévision. House of Cards est le canon que l’on sait.

Depuis lors, Amazon a appliqué la même règle, suivi récemment par Microsoft, Sony mais également par Yahoo!

  • Amazon a annoncé le mois dernier le lancement de 6 séries vidéos qui seront diffusées sur son service de VOD (Amazon Studios lance 6 nouvelle séries TV)

  • Microsoft a annoncé plus récemment, ce mois-ci, sa volonté d’accélérer sur la production de séries TV. 6 séries seraient déjà en cours de production et 12 autres en préparation… rien que ça. L’optique est identique à celle de Netflix ou de Amazon en permettant de proposer des contenus exclusifs sur son système de SVOD prévue sur la console de salon xBox One.

  • Yahoo, quant à lui, semble avoir un temps de retard. Il s’agit de produire des web séries donc de réserver ces contenus à une diffusion Web. Il faut dire que l’ex géant d’Internet n’a jamais tenté de s’imposer en dehors des mobiles et ordinateurs en voulant investir sur les écrans comme la télévision ou les terminaux connectés comme les consoles ou box. Il ne s’agit pas d’une lubbie de la part de Yahoo! mais à terme de survie si la société ne sait pas proposer des contenus en affinité avec les modes de consommation des internautes et mobinautes qui penchent de plus en plus vers la vidéo. Yahoo! voit les choses en grand en prévoyant un budget compris entre 700 000 et plusieurs millions de dollars par épisode, ce qui pour une websérie est du jamais vu.

Est-ce à dire que ces actions qui succèdent au rachat de certaines sociétés plus ou moins connues comme Summly ou TumblR sont enfin un signe que Yahoo! sort d’un certain marasme ? Rien n’est moins sûr. Marissa Mayer, elle même, le reconnait : la pente sera dure et longue à remonter mais Yahoo! a été remis sur de bons rails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *